Appelez le 09 72 37 24 44 et laisser votre message ou utilisez le formulaire "contactez-nous"

Dans le cadre d’un traitement orthodontique, il arrive qu’appareil dentaire et douleur aillent de pair. Bien souvent modérée, une petite douleur entraînée par un appareil peut vite rendre le quotidien insupportable.

Voici 4 astuces pour réduire les douleurs provoquées par un appareil dentaire et retrouver le sourire.

 

Appareil dentaire et douleur : quelles en sont les causes ? 

Lors d’un traitement orthodontique, le port d’un appareil dentaire ou d’une gouttière d’alignement permettent de déplacer ou de replacer les dents dans la mâchoire. Corriger une malocclusion dentaire ou un mauvais alignement des dents implique donc un mouvement de l’os qui peut entraîner une certaine sensibilité.

Cette douleur est due à la pression exercée sur les dents par l’appareil dentaire. En effet, une fois comprimé, une inflammation se produit au niveau du ligament parodontal (à la racine des dents) et lance une douleur aiguë.

Généralement, les patients éprouvent une petite gêne au début de leur traitement et la douleur disparaît au bout de quelques jours. Il arrive cependant que la douleur soit plus forte chez certaines personnes et dure dans le temps.

 

Les techniques pour atténuer la douleur d’un appareil dentaire

Que ce soit après la pose d’un appareil classique ou la première utilisation d’aligneurs dentaires, il existe quelques remèdes pour limiter la douleur pendant la période d’accoutumance.

Prendre un antalgique : le paracétamol

Utiliser du paracétamol (Doliprane, Efferalgan, Dafalgan, etc) est généralement assez efficace pour lutter contre les douleurs dentaires prononcées. Cet antalgique, en vente libre dans les pharmacies, permet d’atténuer la douleur sans agir sur l’inflammation.

Contrairement à l’Ibuprofène qui est un anti-inflammatoire, le paracétamol permet de ne pas masquer les signes d’infection.

Attention cependant de bien respecter la posologie ! Pour un adulte, elle est de 1 g de paracétamol par prise, 1 à 3 fois par jour maximum. Votre dentiste pourra vous conseiller.

Réaliser des bains de bouche

En parallèle de la prise d’antalgique, les bains de bouche peuvent aussi vous aider à atténuer la douleur. Certains d’entre eux contiennent des substances légèrement anesthésiantes qui pourront calmer vaux maux de dents.

Appliquer du froid sur la bouche

Si la prise de paracétamol ne suffit pas ou n’est pas possible, le pouvoir anesthésiant du froid permet également d’atténuer la douleur de l’appareil dentaire.

Pour cela, il existe plusieurs possibilités :

  • Utiliser une poche de glace ou un produit surgelé à appliquer contre la mâchoire pour calmer l’inflammation
  • Boire quelque chose de froid : l’eau glacée ou les jus de fruits soulagent les gencives et les dents à condition de ne pas y être trop sensible
  • Manger froid : la soupes froides, salades de fruits, glaces, etc engourdissent également la sensibilité des gencives et permettent d’atténuer la douleur.

Privilégier les aliments mous

Il est préférable de privilégier les aliments mous au début d’un traitement orthodontique. En effet, la mastication d’aliments plus fermes comme les steaks ou les pommes exerce une pression supplémentaire sur les dents endolories.

De même, les aliments épicés et acides peuvent irriter la gencive et entraîner une sensibilité supplémentaire.

Appareil dentaire et douleur sont généralement liés au début du traitement orthodontique. Ces quelques astuces vous aideront à faire passer la douleur des débuts. En cas de douleur prolongée et prononcée, nous vous recommandons d’en parler à votre dentiste ou à votre médecin généraliste.