Les différents types d’implants dentaires

Prothèses | 0 commentaires

Les implants dentaires sont des dispositifs médicaux de plus en plus employés par les professionnels de la dentition. Appartenant à la classe II, c’est-à-dire à risque possible modéré ou mesuré pour la santé, les implants font l’objet de nombreux développements technologiques et techniques. Nous allons voir ensemble quels sont les différents types d’implants dentaires proposés comme solutions pour vos problèmes de dents.

Un implant : qu’est-ce que c’est ?

L’implant est un dispositif médical dont l’objectif est de créer un ancrage stable, pérenne, solide, performant et non iatrogène au maxillaire ou à la mandibule. On adapte une prothèse amovible ou fixe destinée à redonner au patient un confort de vie maximum, une fonctionnalité aussi complète que possible et une esthétique conciliable avec une vie sociale et professionnelle épanouie. L’implant est conseillé au patient partiellement ou totalement édenté.

À noter : non iatrogène signifie non induit par un acte médical, un traitement ou un professionnel de la santé.

Quels sont les différents types d’implants dentaires ?

Il existe deux sortes d’implant utilisé par les professionnels de la dentition :

  • l’implant juxta-osseux ;
  • l’implant endo-osseux.

L’implant juxta-osseux, ou prothèse adjointe, est fixé à l’intérieur de l’os de la mâchoire. Il est préconisé en cas d’édentement partiel ou complet et intègre une plaque en métal ou en résine. Cet implant prend appui sur les dents restantes lorsqu’il est sélectionné en tant que prothèse adjointe partielle grâce à des taquets ou des crochets occlusaux. Ces derniers peuvent se combiner lors de la pose. 

L’implant endo-osseux, ou prothèse fixée, est ancré sur l’os de la mâchoire et dissimulé sous la gencive. Il sera indiqué en cas d’édentement encastré, c’est-à-dire limité à quelques dents selon le nombre restant et leur état. Lorsqu’il est employé dans ce cas spécifique, il sera appelé communément bridge. 

Ces deux types d’implants sont les solutions classiques proposées pour le traitement de l’édentement, qu’il soit total ou fragmentaire. Ils pourront éviter des troubles fonctionnels, de la santé ou esthétiques à l’avenir.

Quel type d’implant dentaire choisir ?

Votre choix se fait en fonction de l’état de votre dentition et des conseils de votre dentiste ou chirurgien-dentiste (ou tout autre professionnel dans ce domaine). 

Sachez que l’implant dentaire est actuellement réalisé en biomatériaux. Il s’agit de matériaux qui respectent et sont totalement compatibles avec la structure de l’os et aussi des tissus.

À l’heure actuelle, les implants les plus utilisés sont constitués d’un alliage de titane et de type zircone et présentent des formes de vis cylindriques.

Pour effectuer la mise en place de ces implants, l’intervention chirurgicale se déroule par étapes :

  • la mise en place de l’implant ;
  • la cicatrisation, également appelée ostéointégration ;
  • la réalisation de la prothèse supra-implantaire ou autrement dit la création esthétique de la prothèse du dessus de votre nouvelle dent.

Il y a des recherches en cours pour la réalisation de ces prothèses esthétiques dès la stabilisation de l’implant dans la bouche du patient.

La dentition, et tout ce qui s’y rapporte, sont un domaine qui peut coûter cher si nous tardons à nous soigner ou si nous n’effectuons pas un suivi régulier. Il suffit de prendre en compte ces deux types différents d’implants dentaires pour comprendre que les avancées techniques et technologiques n’ont de cesse d’améliorer notre bien-être.


Pour plus de conseils, n’hésitez pas à contacter l’équipe Dentifree, qui sera ravie de vous accompagner dans la pose de vos implants dentaires.

Besoin d’un implant dentaire ?

 

Retrouvez le confort grâce à la pose d’implants dentaires. Faites le point complet avec un dentiste.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

PRENDRE RDV