Quelle est la durée de vie d’un implant dentaire ?

Prothèses | 0 commentaires

L’implant dentaire est une vis en titane qui remplace une racine naturelle. Parfaitement biocompatible, il est solidement ancré dans l’os pour de nombreuses années. Solution fiable et pérenne, la pose d’un implant dentaire est idéale pour remplacer une dent manquante ou refaire ses dents. Toutefois, plusieurs éléments peuvent compromettre sa longévité. Faisons le point sur la durée de vie d’un implant dentaire.

La durée de vie d’un implant dentaire réussi

Le taux de succès des implants est de 90 % pour les implants installés à la mâchoire supérieure et de 95 % pour les implants de la mâchoire inférieure. Cette différence est due au fait que la densité osseuse du maxillaire supérieur est moindre que celle de la mandibule. De ce fait, l’ostéointégration est un peu plus difficile.

Un implant est conçu pour durer au moins 15 ans. Bien entretenu, en l’absence de complication et selon l’état initial de l’os et de la gencive et les antécédents du patient, il peut rester en place de façon illimitée. L’implant ne s’use pas, à l’inverse de la couronne qui se conserve 10 ans en moyenne. 

Les facteurs qui réduisent la longévité d’un implant dentaire

Plusieurs éléments sont susceptibles de réduire la durée de vie d’un implant dentaire :

  • les antécédents médicaux du patient : diabète, parodontite, ostéoporose, etc. ;
  • le mode de vie du patient : le tabac, une hygiène dentaire insuffisante, l’alcool, etc. ;
  • des causes mécaniques : implant de mauvaise qualité, pose trop rapide, etc.

La première consultation permet au chirurgien-dentiste de déceler toute contre-indication. Cependant, la réussite du processus ne peut être garantie à 100 %, notamment en cas de mauvaises habitudes du patient. 

Les bonnes pratiques pour prolonger la durée de vie d’un implant dentaire 

L’entretien et les soins apportés influencent de manière significative la viabilité d’un implant dentaire. La racine en titane est en contact direct avec la muqueuse. Or, une infection peut compromettre sa fixation. Une hygiène buccodentaire rigoureuse est donc indispensable. 

Cela passe d’abord par un brossage consciencieux et régulier des dents, l’utilisation d’un fil dentaire et une solution de rinçage antibactérienne. Puis, par l’emploi d’un mode vie sain en supprimant le tabac qui altère le processus de cicatrisation, augmente le risque d’infection et favorise la parodontite.

Le suivi médical régulier pour éviter les complications

 

L’implant dentaire impose des visites de contrôle régulières pour allonger sa durée de vie et prévenir toute complication, surtout chez les personnes à risque. Cette maintenance implantaire commence 2 à 3 mois après la fin du traitement prothétique, puis se poursuit au moins une fois par an. 

Le praticien procède au contrôle clinique afin de vérifier l’état de la gencive ou la présence d’une infection. Une inflammation gingivale, appelée périmucosite, non traitée à temps, atteint l’os et risque de déchausser l’implant. On parle alors de péri-implantite. Il réalise aussi un contrôle radiologique pour surveiller la qualité de l’os. Enfin, il effectue un détartrage pour éliminer toute trace de plaque et de tartre.

L’implantologie est une technique fiable si elle est pratiquée par des professionnels compétents dans un environnement stérile. Pour optimiser la durée de vie d’implant dentaire, prenez rendez-vous dans l’un de nos centres Dentifree.

Besoin d’un implant dentaire ?

 

Retrouvez le confort grâce à la pose d’implants dentaires. Faites le point complet avec un dentiste.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

PRENDRE RDV