Appelez le 09 72 37 24 44 et laisser votre message ou utilisez le formulaire "contactez-nous"

Une praticienne nous parle de son coaching en implantologie au sein de Dentifree !

Tout a été revu avec une qualité pédagogique extraordinaire. J’ai appris énormément de choses et j’ai pu corriger de mauvaises habitudes. Cela a été très enrichissant pour moi.

Pouvez-vous vous présenter ?

J’ai toujours aimé l’implantologie. Dès que j’ai eu mon autorisation pour exercer en France, j’’ai fait diverses formations : une attestation en implantologie à Garancières, quatre ans de SAPO implants, prothèses et clinique, une année de formation en école d’implantologie de Paris. 

J’ai fait de la collaboration dans un cabinet libéral avec un implantologue exclusif mais avec lequel je ne pouvais pas poser d’implants donc je ne pouvais pas pratiquer tout ce que j’avais appris. Je ne m’épanouissais pas. Puis j’ai eu envie de quitter le libéral pour une activité salariée. Je brûlais d’envie de poser des implants. Après quatre ans chez Dentifree, j’ai manifesté mon envie de poser des implants et le coach, qui a 25 ans d’expérience en implantologie m’a proposé de m’accompagner. Et je prends énormément de plaisir !

Comment se passe le coaching concrètement ?   

On a organisé une première journée de huit implants. J’ai eu l’occasion de faire une EII (Extraction Implantation Immédiate), que je n’imaginais pas à ma portée il y a quelques temps de ça. Il n’existe aucune formation où on peut être accompagné et si bien encadré avec une pratique aussi dense dès la 1ère journée.

Trois semaines plus tard, une 2ème journée de coaching a été organisée. Elle était aussi dense et aussi riche et j’ai énormément appréciée. J’ai vu par exemple, un implant flapless, (sans levée de lambeau). Cela ne veut pas dire que je vais le refaire tout de suite seule mais je l’ai fait. J’ai posé plein d’implants, simples, doubles, haut, bas. 

Une 3ème journée est prévue avec un sinus crestal. Nous avons également vu ensemble deux ou trois ROG. Je pense sérieusement qu’aucune formation ne propose cette qualité-là.

J’aurais sûrement encore une à deux journées de coaching mais dès cette semaine, je pose mes premiers implants simples seule.

Comment sont organisées les interventions ? Et la préparation des cas ?

Nous avons planifié ensemble en amont par téléphone et en partageant les images de scan, les cas cliniques des implants que j’ai posés. Et puis le jour J, un peu avant les interventions, nous avons refait un point sur les chirurgies et sur leur déroulement étape par étape. Et tout au long des interventions, j’ai été coachée pour corriger mes erreurs, mes axes, à commencer par le lambeau, les séquences de forage, les points de suture. Tout a été revu avec une qualité pédagogique extraordinaire. Je pensais savoir mais finalement j’ai appris énormément de choses. J’ai pu corriger de mauvaises habitudes. Cela a été très enrichissant pour moi.

Quels bénéfices tirez-vous de cette expérience ? Qu’est-ce que cela vous apporte ?

Le tuteur m’a donné un protocole ré-applicable pour tous les cas. Que j’utilise d’ailleurs pour toutes les ROG, je les fais maintenant de façon beaucoup plus académique. 

Nous avons prévu de définir un cadre pour les rencontres chirurgicales. Afin de délivrer la bonne information pour rassurer le patient et qu’il puisse percevoir l’expertise du praticien.

Quelle image aviez-vous des centres dentaires ? Qu’est-ce qui a changé depuis ? 

Je viens du libéral, j’avais donc une très mauvaise image des centres, pensant que leur qualité de soins était médiocre. Effectivement, j’ai vraiment changé d’avis sur les centres et je peux comparer car je travaille dans un autre centre. Ici, chez Dentifree la qualité est là. Je suis très bien accompagnée par mon assistante, on me donne le temps de bien travailler, sans pression d’objectif à réaliser.

Aujourd’hui, qu’appréciez-vous le plus dans votre travail ? 

Ce serait l’équipe. Nous avons une excellente équipe. Avec une très bonne ambiance. Les assistantes sont très patientes et compétentes. On s’entend tous très bien, chacun sait ce qu’il a à faire.

Quelles sont vos envies pour la suite ? Quelles perspectives ? Quels projets d’évolution ?

Mon coaching en implantologie m’a confortée dans le choix de faire un DU en implantologie. J’ai un DU d’esthétique, je compte bien le mettre davantage en pratique. Et enfin faire ce que j’aime. Je peux me projeter. Je suis bien chez Dentifree. 

Envie de vous consacrer à votre cœur de métier dans des conditions optimales ? Dentifree recrute !