Les étapes de la pose d’un implant dentaire

Esthétique dentaire | 0 commentaires

Il vous manque une ou plusieurs dents et vous n’osez plus sourire ? La pose d’un implant dentaire est tout indiquée, non seulement pour des raisons esthétiques, mais aussi pour des motifs fonctionnels. Cette racine artificielle surmontée d’une prothèse remplace la dent naturelle de façon confortable et durable. Voici les différentes étapes de ce processus précis et planifié. 

La première étape : la consultation préalable

Lors du premier rendez-vous, le chirurgien-dentiste procède à une évaluation complète de l’état de vos gencives, de vos dents et des os de la mâchoire. Pour cela, il effectue une radiographie en 3 D

Si l’hygiène buccodentaire est impeccable, que la quantité et la qualité des tissus osseux sont suffisantes et en l’absence de contre-indications, la pose de l’implant dentaire sera alors possible.

L’intervention chirurgicale : la pose de l’implant dentaire

L’intervention chirurgicale est totalement indolore puisqu’elle s’effectue sous anesthésie locale. Sa durée varie en fonction de la complexité de l’opération. 

Un forage est dans un premier temps réalisé dans l’os alvéolaire de la mâchoire afin d’y visser une racine artificielle. Puis l’intervention se poursuit avec la fermeture du site implantaire. Cette dernière pourra être opérée de deux façons. 

La fermeture du site chirurgical 

La technique en deux temps

Si la stabilité de l’implant et la densité de l’os sont insuffisantes, le spécialiste pose une vis de couverture sur l’implant et suture la gencive. L’implant est alors totalement enfoui et protégé. 

Après 3 mois de cicatrisation, une nouvelle incision permet de dégager la tête de l’implant et de mettre en place le pilier qui accueillera la prothèse définitive.

La technique en un temps

Si la stabilité de l’implant est satisfaisante, le chirurgien pose un pilier de cicatrisation qui va guider la gencive et qui reste visible. Il ne sera donc pas nécessaire de rouvrir la gencive. Une seule chirurgie suffit. Cela ne change rien au temps de cicatrisation.

La phase d’ostéointégration

Pendant la phase de cicatrisation, l’os va se régénérer et se souder à la surface en titane, matériau biocompatible, de la racine artificielle. C’est une étape essentielle à la réussite de l’implant dentaire. Fermement ancré dans l’os, il constitue une base fixe et solide pour supporter la prothèse.

La phase prothétique 

La pose d’une prothèse provisoire

Le chirurgien peut mettre en place des prothèses provisoires en résine dans les 24 à 72 heures qui suivent la pose d’un implant dentaire. Cette solution transitoire se révèle idéale en cas de dent manquante visible et permet de sourire sans gêne. De plus, elle optimise la cicatrisation en assurant le maintien de la gencive autour de l’implant. Attention toutefois, il faut dans ce cas éviter d’exercer une forte pression lors de la mastication. 

La pose de la prothèse définitive 

Une fois que l’implant est bien intégré et stabilisé, le spécialiste ajoute une couronne ou un bridge en céramique ou en zircone. Ces prothèses se fondent parfaitement parmi les autres dents. Un suivi postopératoire et des visites régulières chez le dentiste sont nécessaires, ainsi qu’une hygiène dentaire rigoureuse, au même titre que les dents naturelles afin d’optimiser sa durée de vie.

Pour bénéficier de la pose d’un implant dentaire dans les meilleures conditions, prenez rendez-vous dans l’un de nos centres Dentifree.

Besoin de retrouver le sourire ?

 

Alignement dentaire, facettes dentaires, blanchissement des dents. Trouvez un centre dentaire près de chez vous !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

PRENDRE RDV