Appelez le 09 72 37 24 44 et laisser votre message ou utilisez le formulaire "contactez-nous"

Pour obtenir le remboursement de votre gouttière dentaire, tout dépendra du modèle de celle-ci ainsi que de votre âge. En effet, dans ce domaine, les mineurs bénéficient de meilleures offres de la part de la Sécurité sociale que les adultes.

 

Quelle prise en charge de l’assurance maladie pour le remboursement de la gouttière dentaire ? 

Selon le type de gouttière dont vous avez besoin, le taux de remboursement ne sera pas le même.

Ainsi, pour une gouttière occlusale, la prise en charge est de 70 % sur une base de remboursement de 172,80 €. Le remboursement qui vous sera versé sera donc de 121 €.

Par contre, pour une gouttière orthodontique, la base de remboursement est de 193,50 € et la prise en charge est de 100 %… mais seulement pour les enfants de moins de 16 ans. Passé cet âge, vous devrez faire appel à une complémentaire santé orthodontie adulte.

La gouttière de blanchiment, quant à elle, n’est pas prise en charge par l’Assurance maladie.

 

Quel remboursement pour la gouttière dentaire par une mutuelle ?

Le remboursement de la mutuelle dépend principalement du type de contrat souscrit.

De manière générale, une mutuelle prenant à charge 100 % des soins dentaires devrait vous rembourser ce qui n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale… Mais pas au-delà.

Donc, pour un adulte, et pour certains types d’actes, il est préférable d’opter pour des garanties supérieures, afin de bénéficier d’un remboursement plus complet. Il en est notamment ainsi pour le montage sur articulateur, nécessaire par exemple pour la pose d’une gouttière anti-bruxisme, et dont le tarif n’est pas fixé par la Sécurité sociale.

Vérifiez si votre mutuelle inclut des garanties spécifiques, ici mentionnées sous le nom « actes non remboursés par le RO ». Ces garanties seront alors indiquées sous forme de montants, et non plus de pourcentages.

De nouveaux devis depuis 2020

Pour connaître le prix réel qui vous restera à charge avec ou sans remboursement de votre gouttière dentaire, vous pouvez vous appuyer sur les nouveaux devis des dentistes conventionnés : depuis le 1er janvier 2020, ils doivent mentionner un plan de traitement « 100 % santé » quand il existe.

Le devis doit préciser la nature de l’acte et, lorsque celui-ci n’est pas remboursé par l’assurance maladie obligatoire, vous verrez indiqué, dans la colonne Base de remboursement de l’assurance maladie obligatoire, la mention « NR » pour « non remboursable ».

Dès lors le dentiste propose un ou plusieurs actes avec un tel reste à charge, il doit obligatoirement proposer, dans la partie « information alternative thérapeutique », les actes réalisables sans reste à charge (qui font donc partie du panier « 100 % Santé ») ou, à défaut, avec un reste à charge maîtrisé (s’ils existent).

Ces nouvelles mentions doivent vous aider à mieux maîtriser vos dépenses, avant même de faire appel à votre mutuelle santé pour savoir ce qu’elle vous remboursera. Néanmoins, il est possible que les alternatives présentées dans le devis ne puissent pas être réalisées directement par votre dentiste, ce qui vous obligera à de nouvelles démarches, voire à un délai supplémentaire dans votre prise en charge.