Est-il possible de retirer un implant dentaire ?

Blog, Conseils, Prothèses | 0 commentaires

Confortable et esthétique, la pose d’un implant dentaire peut être conseillée suite à la perte d’une ou plusieurs dents. Ce dernier viendra alors préserver et renforcer la dentition aussi bien que l’os de la mâchoire. Mais une fois posé, est-il possible de le retirer ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le retrait d’un implant dentaire

Quand poser un implant dentaire ? 

La pose d’un implant dentaire vient remplacer une dent manquante. On peut recourir à cette opération pour des considérations esthétiques, mais cette solution vise avant tout à : 

  1. conserver l’os de votre mâchoire ; 
  2. prévenir l’édentement ; 
  3. limiter l’usure des dents voisines. 

La pose d’un implant dentaire 

La première chose à savoir dans la pose d’un implant dentaire et qu’elle nécessite l’intervention d’un professionnel : votre chirurgien dentiste. Ce dernier procédera à l’opération dans un bloc opératoire et sous anesthésie locale. Pour que l’implant soit bien fixé, il incisera la gencive et l’os de la mâchoire. 

À savoir 

Aujourd’hui les implants sont composés d’une vis en titane limitant ainsi les cas de réaction allergique. Cela assure au patient une pose sans risque. 

À quoi correspond un rejet d’implant dentaire ? 

Mais, il arrive dans de rares cas que l’implant soit “rejeté”.  Autrement dit, il ne tient pas dans la mâchoire. Contrairement aux réactions immunologiques de rejet connues pour les cas de greffes d’organes, l’implant dentaire ne rejette ici pas le corps étranger. En implantologie, cette situation s’apparente davantage à un échec implantaire qu’un rejet d’implant dentaire. 

Les différentes causes de rejet d’implant dentaire

Lorsqu’un implant dentaire est posé, différentes raisons peuvent expliquer son rejet, à savoir : 

  • une dent mal soignée avec des bactéries résiduelles présentes au moment de l’opération ; 
  • une mauvaise hygiène bucco-dentaire ; 
  • un déchaussement dentaire (parodontite) mal traité.  

Des problèmes mécaniques peuvent également engendrer le rejet de l’implant dentaire et nécessiter son retrait. Cela concernera par exemple : 

  • un mauvais calcul de positionnement de l’implant ; 
  • une prothèse mal conçue ; 
  • une surcharge trop rapide sur la prothèse. 

Enfin, un implant de mauvaise qualité peut aussi venir altérer sa fixation dans le temps. La conséquence ? Ces différentes situations empêcheront l’implant dentaire de s’intégrer correctement à la gencive et nécessiteront de le retirer. 

Mais pas de panique, toutes ces éventualités sont généralement rapidement prises en charge et soignées par un chirurgien dentiste lorsqu’elles sont prises à temps. Les visites de contrôle serviront ainsi à détecter l’anomalie et procéder au retrait de l’implant dentaire afin de soulager le patient. Il est donc tout à fait possible de retirer l’implant mal positionné pour en poser un nouveau.  

Dans quels cas retirer un implant dentaire ? 

En cas d’échec de l’opération, l’implant dentaire est la plupart du temps retiré. Heureusement, le taux d’échec est extrêmement faible (3% à 4%) et survient essentiellement lorsque la zone s’infecte ou bien si l’implant ne tient tout simplement pas. Ces situations sont simples à identifier : le patient a mal et sent son implant bouger. L’implant sera alors retiré au bout de quelques jours ou dans certains cas après plusieurs années et un nouvel implant pourra être à nouveau posé.

Pour plus d’informations sur l’implant dentaire, sa pose et son retrait, contactez directement le centre Dentifree le plus près de chez vous ! 

Besoin d’un implant dentaire ?

 

Retrouvez le confort grâce à la pose d’implants dentaires. Faites le point complet avec un dentiste.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

PRENDRE RDV